Tableaux / Paintings

 

 

Je peins avec mes yeux.

Je n’attends pas la photo, je la provoque par une technique qui m'ouvre le monde de l’impressionnisme habituellement réservé à la peinture. Je vole, j’invente, je capture, je crée des moments de poésie, d’onirisme, d’ailleurs, de silence, de joie, de compassion… tout un monde de sentiments, de sensations qui invite le regard à s’y promener, à s’y interroger, à s’y remémorer voire à s’y oublier...

Mes photos ne reflètent pas la réalité mais elles s’en servent pour interpeler l’imaginaire des gens. J'imprime sur toile canvas 360g.

 

 

 

I paint with my eyes

I do not expect the picture, I provokes it with a technique that opens me the world  of Impres-sionism, usually reserved for painting. I steal, I invent, I capture, I create moments of poetry, dreamlike, elsewhere, of silence, of joy, of compassion ... a whole world of feelings, sensations that invites the eyes to walk, to interrogate itself , to remember it or to forget itself.

My pictures are not reflections of reality but use it to talk to people's imagination. I print on canvas 360g.

Apparition
Apparition

J’étais seul dans ce paysage accablé de silence triste. J’étais seul sur ce chemin qui se perdait nul ne sait où, lui-même ne le sachant point. J’étais seul, lorsque du brouillard à l’épaisseur inouïe, apparurent des silhouettes venant nul ne sait d’où, elles-mêmes l’ignorant à coup sûr, et allant nulle part. Nous fûmes quelques-uns. Je vais redevenir une. Une solitude.

press to zoom
Femme en jaune / Woman in yellow wear
Femme en jaune / Woman in yellow wear

press to zoom
Au jardin / In the garden / Im Garten
Au jardin / In the garden / Im Garten

press to zoom
Apparition
Apparition

J’étais seul dans ce paysage accablé de silence triste. J’étais seul sur ce chemin qui se perdait nul ne sait où, lui-même ne le sachant point. J’étais seul, lorsque du brouillard à l’épaisseur inouïe, apparurent des silhouettes venant nul ne sait d’où, elles-mêmes l’ignorant à coup sûr, et allant nulle part. Nous fûmes quelques-uns. Je vais redevenir une. Une solitude.

press to zoom
1/21